Table des matières

Présentation

Ce fascicule d'exercices fait partie d'une série de cahiers, créés pour aider les immigrants allophones faiblement scolarisés, à se préparer à l'examen requis pour l'obtention de la citoyenneté canadienne.

Cet ensemble d'outils didactiques est produit sous l'égide du S.I.A.R.I. (Service d'Interprètes et d'Aide aux Réfugiés Indochinois), et avec l'aide financière du Secrétariat National à l'Alphabétisation (Multiculturalisme et Citoyenneté - Canada).

  1. Canada : Le territoire
  2. Canada : Le peuplement
  3. Canada : L'histoire
  4. Canada : La population
  5. Canada : Les ressources et les industries
  6. Canada : Les institutions
  7. Canada : Les fêtes et les symboles
  8. Canada : Les droits et libertés (1)
  9. Canada : Les droits et libertés (2)
  10. Canada : Les obligations du citoyen (1)
  11. Canada : Les obligations du citoyen (2)
  12. Canada : Pays d'accueil
  13. Canada : Les nouveaux arrivants
  14. Canada : Guide pédagogique

Ces cahiers sont publiés en version française et en version anglaise. Un dépliant en diverses langues patrimoniales d'origine est également disponible pour

présenter la série de cahiers aux utilisateurs potentiels et pour leur expliquer sommairement comment s'en servir afin de se préparer à l'examen de la citoyenneté.

S.I.A.R.I.
(Service d'interprètes et d'aide aux réfugiés indochinois)
4661, rue Van Home, bureau 3
Montréal, Qc
H3W 1H8
738 4763

I – Les nouveaux arrivants

Mots clés :

les investisseurs

l'acquisition

la réunification

le parrainage

les travailleurs indépendants

A – Les immigrants

Le Canada est un pays d'immigration.

[Voir l'image pleine grandeur]Images de nouveaux arrivants, dans le passé.
De l'attente à l'ambassade et à la descente du navire à l'émotion de l'arrivée au Canada...

Les personnes qui veulent venir vivre au Canada doivent faire une demande d'immigration à l'ambassade du Canada ou au consulat, ou encore à la délégation générale du Québec de leur pays.

[Voir l'image pleine grandeur]Photo en noir et blanc d'une famille descendant d'un train.

Il existe différentes catégories d'immigrants.
Par exemple, les travailleurs indépendants sont acceptés au Canada à cause de leur profession, de leurs diplômes, de leur âge et de leur connaissance de l'anglais ou du français.
Le Canada fait aussi appel à des investisseurs : ces personnes doivent investir de l'argent au Canada et créer des emplois.
Les investisseurs peuvent être des gens d'affaires qui ouvrent des commerces, qui investissent dans l'industrie, dans la culture ou dans des sociétés immobilières, financières, etc .

[Voir l'image pleine grandeur]Jeune homme asiatique.
riche investisseur hongkongais

Le Canada favorise aussi la réunification des familles.
La réunification permet à des familles séparées de se retrouver au Canada.
Les immigrants de cette catégorie sont des personnes parrainées par un proche parent qui est soit résident permanent soit déjà citoyen du Canada.

B – Les réfugiés

Le Canada ne reste pas indifférent aux malheurs de l'humanité.
C'est un pays qui accepte des réfugiés du monde entier.
Les personnes peuvent demander refuge au Canada si elles sont persécutées à cause de :

  • leur race
  • leur religion
  • leur nationalité
  • leur opinion politique
  • leur appartenance à un groupe social

C'est ce qu'on appelle «les réfugiés au sens de la convention de Genève».

[Voir l'image pleine grandeur]Des réfugiés devant un agent qui prend des notes.
parfois certaines tracasseries guettent les réfugiés...

Il arrive aussi que le Canada accepte des personnes pour des raisons humanitaires spéciales.
Chaque cas est examiné individuellement et ne dépend pas d'une convention internationale.

C – La citoyenneté

[Voir l'image pleine grandeur]Une femme qui tient un bébé dans ses bras.
beaucoup de parents immigrants appellent affectueusement leur enfant né au Canada

Il y a deux possibilités d'être citoyen canadien :

  • par naissance,
  • par acquisition.

Quand une personne naît sur le territoire canadien ou de parents canadiens, elle est de ce fait citoyenne canadienne.

[Voir l'image pleine grandeur]Des immigrants faisant leur serment d'allégeance, la main levée.
le moment du serment d'allégeance est toujours très émouvant

Tous les résidents permanents peuvent devenir citoyens canadiens après trois ans passés au Canada.
Ils doivent :

  • déposer une demande au Ministère de la citoyenneté;
  • réussir un examen de connaissances générales sur le Canada;
  • prêter le serment de citoyenneté.

Exercice – Les nouveaux arrivants

Répondez aux questions suivantes :

  1. Quelles sont les deux grandes catégories de personnes qui peuvent venir vivre au Canada?
    1- _____________
    2- _____________
  2. Nommez les trois catégories d'immigrants.
    1- _____________
    2- _____________
    3- _____________
  3. Qui sont les investisseurs? _______________________
  4. Pour quelles raisons peut-on demander le statut de réfugié au Canada?
    1- _____________
    2- _____________
    3- _____________
    4- _____________
  5. Quelles sont les trois étapes nécessaires pour obtenir la citoyenneté canadienne?
    1- _____________
    2- _____________
    3- _____________

Imprimer l'exercice complet

II – La loi canadienne sur l'égalité

Les mots clés :

la discrimination

le racisme / le sexisme

la religion

La loi canadienne est la même pour tout le monde.
Chaque personne vivant au Canada a des droits et des devoirs.
Par exemple, l'école est obligatoire pour tous les enfants jusqu'à 16 ans.
La justice protège tous les habitants du Canada de la même manière.

[Voir l'image pleine grandeur]Une homme qui fait des travaux en classe.
l'apprentissage de la langue est un facteur essentiel d'intégration

[Voir l'image pleine grandeur]Deux enfants travaillant ensemble en classe.
L'école pousse les enfants des communautés ethniques à fraterniser et à s'entraider

Il existe, au Canada, un document qui officialise l'égalité de tous : La Charte canadienne des droits et libertés.

  • La charte permet aux habitants du Canada d'être égaux devant la loi sans aucune discrimination.
  • La loi ne fait pas de discrimination et interdit d'en faire.

Au travail, dans la rue, dans les lieux publics et privés, dans les transports, dans les commerces, il est défendu de faire une différence entre les personnes par rapport à :

  • leur race
  • leur origine nationale ou ethnique
  • leur couleur
  • leur religion
  • leur sexe
  • leur âge
  • leur déficience mentale ou physique
Toutes ces personnes ont exactement les mêmes droits et les mêmes devoirs au Canada.
[Voir l'image pleine grandeur]Des enfants de différents pays.
«Quand les hommes vivront d'amour, il n'y aura plus de misère...»

Exercice – La loi canadienne sur l'égalité

  1. Remettez les lettres dans l'ordre
    N O I R I G L E _ _ _ _ _ _ _ _
    A C E R _ _ _ _
    U R O C L U E _ _ _ _ _ _ _
    E E X S _ _ _ _
    T A N O N I T A I L É _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    E Â G _ _ _

    Il est interdit de faire de la discrimination par rapport aux réalités exprimées par les termes que vous avez découverts.
  2. Répondez aux questions suivantes
    A- Quelles sont les personnes protégées par la loi canadienne?____________________________
    B- Comment s'appelle le document qui protège les droits et libertés de chacun? ____________________________
    C- Qu'est-ce que la charte interdit? ____________________________

Imprimer l'exercice complet

III – Le multiculturalisme

Mots clés :

tolérer

la diversité

regroupement

la loi

Le Canada accepte les personnes toutes les cultures qui vivent sur son territoire.
Les personnes de même origine ou de même culture peuvent se regrouper librement dans des communautés culturelles.
Le multiculturalisme permet donc à chacun de conserver ses traditions et de faire appel à sa communauté culturelle en cas de besoin.
Les représentants des différentes communautés culturelles du Canada entretiennent de fréquents rapports avec le Gouvernement fédéral.

[Voir l'image pleine grandeur]Des femmes de différentes origines ethniques.

Les communautés culturelles permettent donc à leurs membres de maintenir leurs traditions et de participer pleinement à la vie du Canada. La notion de multiculturalisme est né en 1971 sous le nom de : la loi sur le multiculturalisme canadien. Dans toutes les parties du pays, on trouve des groupes ethniques.

[Voir l'image pleine grandeur]Un temple et une famille hindoue.
En route vers le temple

Ces groupes ethniques participent activement à la vie sociale, culturelle et économique de leur ville et de leur province, donc du pays. Il y a des concentrations de personnes de même culture dans certaines régions du Canada, dans certains quartiers de grandes villes : c'est ce qu'on appelle les «petites patries».

[Voir l'image pleine grandeur]Des oeufs décorés et une corniche de balcon ornée de l'étoile juive.
Pâques, grande fête religieuse des Juifs et des Chrétiens

[Voir l'image pleine grandeur]
des oliviers décorent les terrasses de la Petite Italie de Montréal

On retrouve à Toronto, Montréal et Vancouver, par exemple un quartier chinois.
Il existe aussi des quartiers italiens, portugais, polonais, haïtiens dans certaines grandes villes. Même quand on sort des grandes villes, on retrouve des regroupements de Polonais, de Juifs, d'Ukrainiens, d'Allemands....

La loi canadienne reconnaît l'existence des communautés culturelles.
Les membres de ces communautés culturelles reconnaissent à leur tour la loi canadienne.
Le respect de la loi par tous les habitants permet à chacun de vivre dans un pays d'égalité culturelle, de liberté culturelle et de diversité culturelle. Grâce à cette tolérance envers la diversité culturelle, les Canadiens vivent dans une démocratie.
Cette démocratie représente une valeur importante pour tous les Canadiens.

[Voir l'image pleine grandeur]
lion protecteur à l'entrée du Chinatown de Montréal

Exercice – Le multiculturalisme

Cochez les bonnes réponses. Il peut y avoir deux bonnes réponses.

  1. Le multiculturalisme permet :
    - de participer pleinement à la vie du Canada
    - de garder ses traditions
    - la discrimination
  2. Comment appelle-t-on les concentrations de personnes de même culture?
    - Les centres culturels
    - Les Communautés culturelles
    - Les «petites patries»
  3. La loi canadienne reconnaît-elle toutes les cultures?
    - Certaines
    - Toutes
    - Aucune
  4. Qui doit respecter les lois canadiennes?
    - Les Canadiens de naissance
    - Les résidents permanents
    - Tous les habitants du Canada

Imprimer l'exercice complet

IV – La démocratie : les droits et les devoirs individuels

Mots clés :

les valeurs / les valeurs intouchables

l'intégrité physique

frapper

mutilation

monogamie / polygamie

  • La démocratie permet à tous les habitants du Canada de vivre librement.
  • Toutes les personnes peuvent s'exprimer, penser et se déplacer librement.
  • La démocratie garantit aussi, pour les citoyens canadiens, le droit de voter et d'être candidat aux élections.
  • La population choisit donc les personnes qui les représentent au gouvernement.

[Voir l'image pleine grandeur]

Dans un pays démocratique, comme le Canada, chacun a des libertés propres.
Mais chacun doit aussi respecter les droits et les libertés des autres personnes.

Pour permettre un respect total des personnes, la démocratie canadienne a des valeurs propres.
Tout le monde doit respecter ces valeurs : on les appelle les valeurs intouchables.
Par exemple, l'intégrité physique interdit de faire du mal physiquement à quelqu'un.

[Voir l'image pleine grandeur]
les immigrants ont parfois connu un dur passé de souffrances et d'injustices

[Voir l'image pleine grandeur]
l'adaptation aux modes de vie du pays d'accueil ne se fait pas toujours sans problèmes

La loi canadienne ne permet donc pas que les parents frappent leurs enfants.
Pour la même raison, même si toutes les religions sont permises, l'excision des filles est interdite : c'est une mutilation physique.
La monogamie est un autre exemple de valeur intouchable : la polygamie est interdite au Canada. Même si le Canada reconnaît les différences culturelles, il existe des traditions culturelles admissibles et d'autres inadmissibles.
Rentrer chez quelqu'un sans permission est interdit : la propriété, comme l'intégrité physique et la monogamie, est une valeur intouchable au Canada.

[Voir l'image pleine grandeur]Des enfants au travail.

[Voir l'image pleine grandeur]
le travail et l'exploitation des enfants sont proscrits au Canada : les enfants doivent s'instruire et se préparer à un avenir de paix

Exercice – La démocratie : les droits et les devoirs individuels

Répondez aux questions suivantes :

  1. Que peut-on faire librement dans une démocratie?
    1- ___________
    2- ___________
    3- ___________
  2. Nommez trois valeurs intouchables au Canada :
    1- ___________
    2- ___________
    3- ___________
  3. Pourquoi les parents ne peuvent-ils pas frapper leurs enfants? ______________________
  4. Comment choisit-on les représentants au gouvernement? ______________________
  5. Toutes les traditions culturelles sont-elles admissibles au Canada? ______________________

Imprimer l'exercice complet

V – La démocratie : les droits et les devoirs collectifs

Mots clés :

les luttes sociales

la grève

les biens et les services publics

Tous les habitants du Canada paient des taxes et des impôts au gouvernement. Avec cet argent, le gouvernement met des biens et des services à la disposition du public.

Les routes, les écoles, les hôpitaux, les moyens de transport, l'éclairage public sont des exemples de biens et de services payés grâce aux taxes et aux impôts. Ces biens et services sont la propriété de l'État : chacun doit se sentir responsable des biens et services de la population.

[Voir l'image pleine grandeur]
l'État est responsable de la santé et du bien-être des citoyens et de la formation des jeunes

[Voir l'image pleine grandeur]
les municipalités ont la responsabilité de plusieurs services publics importants

D'autres droits collectifs sont aussi protégés par la démocratie.
La liberté d'expression et d'opinion permet à des groupes de personnes :

  • d'exprimer des désaccords,
  • de formuler des demandes.

[Voir l'image pleine grandeur]Une manifestation.

[Voir l'image pleine grandeur]
les manifs, petites et grandes...

Le droit de manifester et le droit de grève sont reconnus par le gouvernement. Quand des travailleurs ne sont pas satisfaits de leurs conditions de travail, ils peuvent l'exprimer grâce à des manifestations et des grèves.
Quand des personnes ne sont pas d'accord avec des décisions du gouvernement, ils peuvent aussi manifester.
Même si les manifestations et les grèves sont autorisées par le gouvernement, elles ne doivent pas être violentes.
Les manifestants et les grévistes doivent respecter les biens publics et privés : le vandalisme est puni au Canada.
La police peut intervenir si l'ordre public n'est pas respecté et s'il y a des actes violents. Le gouvernement canadien reconnaît que les luttes sociales peuvent être positives. Les luttes sociales peuvent être un moyen d'améliorer les conditions de vie des travailleurs et de la population en général. Grâce aux luttes sociales, la société a déjà progressé, en obtenant :

  • le droit de vote des femmes
  • les congés payés
  • l'interdiction du racisme

[Voir l'image pleine grandeur]
les manifestations populaires ont pu faire progresser des idées et des lois justes dans tout le pays

Exercice – La démocratie : les droits et les devoirs collectifs

Cochez les bonnes réponses.

  1. À quoi servent les taxes et les impôts?
    - à déneiger les routes
    - à éclairer les rues
    - à payer la police
  2. Par quels moyens peut-on exprimer son désaccord?
    - les manifestations
    - les grèves
    - la violence
  3. Les luttes sociales doivent apporter :
    - le vandalisme
    - le progrès social
    - le respect de la justice
  4. La démocratie permet :
    - la liberté d'opinion
    - la liberté d'expression
    - la différence culturelle

Imprimer l'exercice complet

VI – Canada : terre d'accueil

Mots clés :

unir / unité

le développement

contribuer / contribution

Le français et l'anglais sont les deux langues officielles du Canada.
Elles permettent aux habitants de communiquer, d'étudier, de travailler, de demander et de recevoir des services gouvernementaux.

[Voir l'image pleine grandeur]
au Canada, on affiche en français, en anglais, dans les deux langues officielles, mais aussi dans la langue des immigrants

Au Canada, tous les enfants doivent fréquenter l'école jusqu'à 16 ans.
Les enfants de toutes origines se retrouvent dans les mêmes écoles.
L'éducation est donnée dans une des deux langues officielles du Canada : le français ou l'anglais.
Les différentes Communautés culturelles continuent à parler leur langue d'origine.
Mais l'éducation donnée dans une langue officielle commune permet d'unir les habitants du pays.

Les nouveaux citoyens canadiens sont invités à participer activement à la vie économique, sociale et culturelle du pays.
La diversité fait la richesse du pays. Certaines Communautés culturelles sont déjà célèbres pour leur contribution à la richesse du Canada.
Dans le passé, les Ukrainiens et les Allemands ont beaucoup contribué au développement de l'agriculture des Prairies, dans l'ouest du Canada. Les Chinois ont travaillé à la construction du chemin de fer transcanadien.
La communauté noire de la Nouvelle-Écosse a toujours été active dans le domaine musical.

[Voir l'image pleine grandeur]
L'immigration : un déracinement et un enracinement

Actuellement, l'immigration continue à enrichir le pays par l'ouverture de commerces, les créations artistiques.
Par exemple, de nombreux festivals folkloriques ont lieu dans le pays chaque année.

Il y a aussi beaucoup de nouveaux arrivants qui créent des emplois au Canada.
Par exemple, beaucoup d'immigrants de Hong-Kong investissent dans les affaires, surtout sur la côte du Pacifique.
Dans tout le pays, de nombreuses entreprises ont été créées par des Pakistanais, des Italiens, des Sud-Américains, des Africains.

[Voir l'image pleine grandeur]
les immigrants ont travaillé dur au Canada...

En plus de contribuer à la richesse et au développement du pays, les immigrants et les citoyens canadiens participent à son unité.
Enrichir économiquement et culturellement le Canada permet d'assurer à tous les Canadiens un avenir enviable..
Le développement, la tolérance, la paix et la démocratie du présent feront le Canada de demain.

[Voir l'image pleine grandeur]Des jeunes hommes qui prennent la pose devant un train de marchandise.

Exercice – Canada : terre d'accueil

  1. Mettez les syllabes dans le bon ordre.
    CUEIL - AC _ _ _ _ _ _ _
    TIE - DÉ - CRA - MO _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
    TÉ - NI - U _ _ _ _ _
    SE - CHES - RI _ _ _ _ _ _ _ _
    CE - TO - RAN - LÉ
    _ _ _ _ _ _ _ _ _
  2. Répondez aux questions suivantes :
    A- Jusqu'à quel âge un enfant doit-il aller à l'école? _____________________
    B- Quelles sont les deux langues officielles du Canada? _____________________
    C- De quelle manière les immigrants et les citoyens participent à l'unité du Canada? _____________________
    D- Nommez des Communautés culturelles qui ont contribué au développement du Canada? ______________________________

Imprimer l'exercice complet

VII – Pré-test à l'examen de citoyenneté canadienne

1 - Connaissances générales sur le Canada

  1. Comment s'appelle le document qui protège les droits et libertés des Canadiens?
    - la Charte canadienne des droits et libertés
    - la loi canadienne des droits et libertés
    - l'acte de l'Amérique du Nord
  2. Cochez deux catégories d'immigrants :
    - les citoyens
    - les réfugiés
    - les investisseurs
    - les travailleurs indépendants
  3. Les réfugiés sont acceptés au Canada parce qu'ils sont persécutés en raison de (Cochez trois bonnes réponses) :
    - leur couleur
    - leur religion
    - leur opinion politique
    - leur poids
    - leur âge
    - leur état civil
  4. Nommez les trois étapes pour devenir citoyen canadien?
    1- _____________
    2- _____________
    3- _____________
  5. 5- Le loi interdit (cochez deux bonnes réponses) :
    - la tolérance
    - le racisme
    - le sexisme
  6. Comment s'appelle la loi qui reconnaît toutes les cultures au Canada?
    - l'acte des communautés culturelles
    - la loi sur le multiculturalisme canadien
    - la Constitution
  7. La loi permet de... (cochez deux bonnes réponses) :
    - s'exprimer librement
    - penser librement
    - rentrer librement chez quelqu'un
  8. Qu'est-ce que la loi interdit? (cochez trois bonnes réponses)
    - la pratique de la religion
    - la discrimination
    - de frapper un enfant
    - les manifestations violentes
    - le célibat

2- Connaissances générales sur votre province

  1. Quels sont les groupes ethniques les plus importants de votre province?
    _________________________
  2. Y a-t-il des «petites patries» dans les grandes villes de votre province?
    _________________________
  3. Connaissez-vous des entreprises créées par des nouveaux arrivants dans votre province?
    _________________________
  4. Y a-t-il des festivals ou des célébrations artistiques multiculturelles dans votre province?
    _________________________
  5. Avez-vous déjà participé à des manifestations ou à des grèves dans votre province?
    _________________________
  6. Quelle est la langue commune et officielle dans votre province?
    _________________________

Imprimer l'exercice complet

Les auteurs de <Canada : Ressources & industries>

[Voir l'image pleine grandeur]Photo de Danielle Leloutre

Danielle Leloutre

Danielle Leloutre est venue de France en 1984 et depuis elle est enseignante de français, langue seconde. Elle a toujours travaillé avec des étudiants de différentes origines et de cultures diverses. Immigrante elle-même et ayant vécu dans plusieurs pays, elle connaît et comprend la condition et les difficultés des nouveaux arrivants. Danielle Leloutre détient un diplôme d'interprète en serbo-croate et un Bac en enseignement du français, langue seconde.

[Voir l'image pleine grandeur]Photo de Bruno Mègre

Bruno Mègre

Français d'origine et Canadien d'adoption, Bruno Mègre a lui aussi toujours travaillé dans le domaine de l'enseignement du français auprès d'une clientèle multiethnique.
Enseignant à la Commission des Écoles Catholiques de Montréal depuis 1990, il offre aussi régulièrement ses services à l'Institut international d'études françaises de Strasbourg, en France. Détenteur d'une maîtrise de l'Université de Strasbourg et d'une maîtrise en communication de l'Université du Québec à Montréal, il s'est spécialisé dans les relations interethniques au Canada.

La supervision des contenus et les conseils pour guider la conception et la création de ce cahier furent assurés par Benvenuto Fugazzi, personne connue dans le domaine de l'alphabétisation des immigrants et auteur de «Alphabétiser des adultes allophones» aux éditions Beauchemin.

Ce projet a été rendu possible grâce à Madame Phuoc Thi Nguyen, directrice du Centre S.I.A.R.I.

Nous remercions vivement le Secrétariat national à l'alphabétisation (Multiculturalisme et Citoyenneté) pour l'appui financier et l'encouragement moral apporté à ce projet.